Olivier BECHT : sa volonté de mieux contrôler nos flux migratoires

/ Actualités

Pour réformer la gestion de l’immigration, nous voulons traiter les demandes d’asile dans des centres dédiés et lancer des visas nouveaux « créateurs d’emplois »

Pourquoi ?

Parce que la France accorde l’asile aux personnes vraiment persécutées mais ne peut accueillir toute la misère du monde. Or les procédures durent des années. Lorsque la décision négative arrive, le demandeur est installé sur le territoire, ses enfants scolarisés et le retour au pays devient un drame humain. La situation devient paradoxale : on garde des sans-papiers et on bloque parfois aux frontières des gens qui voudraient venir créer des entreprises et des emplois.

Comment ?

Il est proposé de créer des centres de traitement des demandes d’asile. Le demandeur sera logé durant l’examen de sa demande qui sera ramené à 6 mois. Si l’asile est accordé, la personne entrera sur le territoire, si elle est refusée, la personne sera immédiatement reconduite dans son pays. En parallèle, il sera créé un visa nouveau « start up – créateur d’emplois » pour les étrangers qui veulent fonder une entreprise en France et créer des emplois. On reviendra alors à une politique juste et équilibrée.