Intervention d’Olivier BECHT sur la stratégie en matière de porte-avions

/ Actualités

Le 13 octobre, au cours de l’audition du chef d’État major de la Marine, l’Amiral Christophe Prazuck, par la commission de la défense, je suis intervenu dans le cadre du budget 2018 et de la programmation de la loi de programmation militaire afin de m’enquerir de la stratégie française en matière de porte-avions. Avec un seul porte-avions, le Charles de Gaulle, la France bénéficie d’un atout mais aussi d’une faiblesse puisque celui-ci n’est opérationnel que 200 jours par an et doit tous les dix ans être arrêté pendant 1 an et demi pour maintenance. De plus, le Charles de Gaulle devrait être retiré du service en 2035. Or il faut en moyenne 10 ans pour développer un programme de porte-avions. Alors que dans le monde instable dans lequel nous vivons, nous voyons chaque jour que le porte-avions constitue un outil de puissance capable de projeter la France sur tous les océans du monde, alors que le Royaume Uni est en train de construire deux porte-avions géants, il est plus que jamais nécessaire de s’ interroger sur la stratégie française. Comment se doter de deux porte-avions? En avons-nous les moyens, doivent-ils être construits dans un programme national ou européen? Le débat est lancé.